ACTUALITES

FGTB Metal
Restez à la pointe des événements dans le secteur du métal.

 

Le pouvoir d’achat des citoyens et des ménages se trouve rudement mis sous pression. Beaucoup de gens vont devoir se saigner les veines l’hiver prochain pour payer l’énergie et le carburant. Les mesures gouvernementales et notre index pallient une partie des chocs, mais ne sont pas en mesure de préserver entièrement le pouvoir d’achat des simples gens. Entre-temps, nous constatons que les multinationales (européennes) de l’énergie engrangent des milliards de bénéfices sur le dos de la collectivité, cependant que les réformes fondamentales du marché de l’énergie restent à quai.


La FGTB réclame à cor et à cri des efforts supplémentaires afin de protéger notre pouvoir d’achat et d’obtenir une politique énergétique équitable.


Cover pamflet FR2  Téléchargez ici le TRACT



Anglais-English / Nederlands-Néerlandais


-------------------------------------

Pourquoi faisons-nous grève ?

Soyons de bon compte, grâce aux socialistes au gouvernement et sous la pression des syndicats, nous avons pu arracher quelques mesures favorables :

• La garantie de l’index et la liaison des allocations sociales à l’évolution du bien-être (comme les pensions)
• Des mesures destinées à comprimer la facture énergétique :

  • réduction permanente de la TVA sur l’énergie à 6 %
  • extension du tarif social pour l’énergie
  • intervention dans la facture énergie pour la classe moyenne à raison de € 1000 (période de novembre 2022 à mars 2023).

• La taxation des surprofits des entreprises énergétiques qui doit rapporter plus de 3 milliards d’EUR
• La cotisation de solidarité à charge des banques et la suppression de la déduction des intérêts notionnels 
• La cotisation ONSS supplémentaire à charge des entreprises qui recourent abusivement aux contrats à la journée

La dure réalité fait apparaître toutefois que ces mesures ne suffisent pas pour protéger structurellement notre pouvoir d’achat et, a fortiori, pour le renforcer. En outre, les responsables politiques de droite et les fédérations patronales continuent d’attaquer l’indexation automatique des salaires. Pour nous, c’est inacceptable !

Par ailleurs, le gouvernement fédéral prend également des mesures selon nous inacceptables :

• Des économies sont réalisées sur le crédit-temps (dans le cas du motif ‘prendre soin d’un enfant de moins de 8 ans’), le congé parental et les soins de santé. De même, le RCC est rendu plus cher.
• L’exonération complète des cotisations patronales que les entreprises doivent payer sur l’augmentation des salaires à la suite de l’indexation au cours du premier semestre de 2023. Cette mesure s’applique indistinctement à toutes les entreprises, y compris à celles qui font de plantureux bénéfices, et coute 1 milliard d’EUR au contribuable.
• Le système des flexi-jobs et le travail des étudiants sont élargis (au détriment de l’emploi fixe et régulier).


Nos propositions !

PAS TOUCHE A L’INDEX
Les employeurs et les partis politiques de droite doivent arrêter de remettre sans cesse l’indexation automatique de nos salaires en question. C’en est terminé de répercuter systématiquement les charges 
sur la collectivité, alors que les bénéfices sont privatisés.
REVOIR LA LOI SUR LA NORME SALARIALE
Le syndicat ne vit pas sur une autre planète, mais demande du respect pour la concertation sociale. Il est compréhensible que beaucoup d’entreprises ne disposent, dans la crise actuelle, que d’une marge 
limitée pour augmenter les salaires au-delà de l’index. Mais il appartient aux syndicats et aux employeurs - et à personne d’autre - de mener des négociations à ce sujet dans les secteurs. En outre, nous devons avoir aussi en temps de crise la possibilité de négocier une augmentation dans les entreprises où cette marge existe bel et bien.
REFREINER LA FOLLE LIBERALISATION DU MARCHE DE L’ENERGIE !

L’Europe a finalement décidé de plafonner les prix du gaz. Il est temps de concrétiser l’accord conclu dès que possible. Le prix du gaz doit baisser ! La FGTB frappe depuis longtemps sur le même clou. Si les patrons et le (les partis de droite du) gouvernement restent sourds à nos revendications, il ne nous reste que le moyen de la grève. Le 9/11, nous déposerons le travail pour réaliser nos propositions d’augmentation du pouvoir d’achat et de politique énergétique équitable. Nous espérons que toi aussi tu y participeras car c’est seulement ensemble que l’on est plus forts !

 

------------------------

Tu veux participer à la grève,
mais tu ne sais pas comment ?
Prends contact avec ton délégué syndical
dans ton entreprise ou avec ta section locale
de la FGTB Métal ou de l’UBT-FGTB.