ACTUALITES

FGTB Metal
Restez à la pointe des événements dans le secteur du métal.

 

Á cause de la crise corona, des centaines de milliers de travailleurs se trouvent au chômage temporaire. Ils reçoivent une allocation de chômage de 70 % de leur salaire brut (plafonné). En plus, ils reçoivent quelques autres avantages financiers, comme un supplément de 5,63 euros par jour, des indemnités supplémentaires des Fonds de sécurité d'existence et une contribution dans les factures d'eau, de gaz et d'électricité. Cela n'implique pas seulement une allocation de chômage diminuée (65 % du salaire les trois premiers mois, 60 % à partir du quatrième mois), mais les intérimaires ratent aussi plusieurs avantages convenus pour les chômeurs temporaires.

C'est aussi sur les instances de la FGTB qu'il y a maintenant une solution pour les intérimaires. Les intérimaires dont le contract se termine et qui ne serait pas prorogé - peuvent maintenant faire appel au statut du chômeur temporaire (et à tous les avantages qui y vont de pair). Ce qui est important, c'est que les agences intérimaires prorogent encore les contrats de leurs intérimaires. 

Quant à la prorogation rétroactive des contrats intérimaires déjà échus, Federgon (la fédération patronale du secteur intérimaire) est prêt à l'autoriser. Concrètement, cela revient à dire qu'on peut offrir rétroactivement un contrat pour la période du 16 jusqu'au 20 mars inclus aux intérimaires qui, dans des circonstances normales, auraient restés au travail et pour autant que la demande de chômage complet n'ait pas encore été faite. Ainsi, les intérimaires pourraient déjà faire appel au chômage temporaire à partir du 23 mars. Les modalités concrètes doivent encore être élaborées.

Si votre agence d’intérim vous informe que vous êtes temporairement au chômage, nous conseillons à tous les travailleurs intérimaires de contacter rapidement leur agence d’intérim et de demander leurs allocations auprès de leur bureau de chômage de la FGTB via le site web.