La FGTB-Métal est la centrale flamande du métal au sein du syndicat socialiste FGTB. Nous représentons, au sein et en dehors des entreprises flamandes, plus de 90.000 ouvriers issus des différents secteurs du métal.

En tant que syndicat, la FGTB Métal joue un rôle multiple. Chaque aspect de ce rôle est basé sur nos quatre principes fondamentaux, à savoir la solidarité, la justice, la démocratie sociale et l'égalité.

Tout ce que notre organisation entreprend et communique est marqué de l'ADN de la FGTB Métal.

 

Justice

Une société juste ? La FGTB Métal ne pense qu'à ça.

Cela se traduit sur le lieu de travail, où nos délégués ne sont satisfaits que lorsque tous leurs collègues sont traités correctement.

La justice sociale constitue une part de notre identité européenne. La FGTB Métal y croit dur comme fer : une Europe sociale est la seule réponse à apporter au discours néolibéral d'aujourd'hui. La FGTB-Métal défend aussi la justice fiscale bec et ongles : les épaules les plus solides doivent porter les charges les plus lourdes.

Toutes les revendications de la FGTB Métal sont basées sur notre sens de la justice.

Démocratie sociale

La démocratie sociale accorde une place centrale au droit de parole individuel, à la tolérance et à la solidarité. La FGTB Métal entend développer au maximum la démocratie sociale au sein des entreprises. Cela commence par la constitution d'une délégation syndicale, d'un conseil d'entreprise et d'un comité pour la prévention et la protection au travail. Car chaque travailleur a le droit d'être représenté, y compris dans les PME. C'est pourquoi nous continuons à lutter pour l'abaissement du seuil syndical.

Égalité

La FGTB Métal s'oppose à toute forme de discrimination. Nous respectons tout le monde : jeunes et moins jeunes, hommes et femmes, Belges et allochtones, ouvriers et employés.

À travail égal, salaire égal. Nous voulons briser le plafond de verre qui empêche souvent les femmes d'accéder à une fonction supérieure. Et quid de la possibilité de combiner travail et vie privée ? Nous encourageons les hommes et les femmes à prendre un congé parental et d'autres congés de soins. Nous devons investir dans une organisation du travail soucieuse de la famille, offrant des possibilités meilleures et plus nombreuses en matière d'accueil et de soins (des enfants).

Toute forme de racisme sur le lieu de travail est inacceptable. Cela dépasse la question de la tolérance : la FGTB Métal entrevoit surtout les nombreux avantages de la diversité dans/pour notre société.

Le travail de qualité est un sujet plus actuel que jamais. C'est la raison pour laquelle la FGTB Métal impose une politique de carrière favorable par le biais d'accords sectoriels, souhaite voir disparaître les salaires plus faibles des jeunes et se concentre sur de meilleures conditions pour le travail intérimaire. Tout cela est nécessaire si nous voulons maintenir les travailleurs âgés plus longtemps au travail et faire en sorte que les jeunes restent motivés à l'aube d'une carrière de plus en plus longue.

L'égalité est et reste notre principe de base. Il ne faudrait pas oublier pour autant la diversité. Au contraire ! La diversité enrichit notre société et la rend intéressante, pourvu que tout le monde puisse partir sur les mêmes bases. La

La FGTB Métal croit en une société où la diversité et l'égalité sont parfaitement compatibles.

Solidarité

La solidarité est le grand principe de base du syndicalisme. Le premier système de solidarité a été mis en place par les syndicats. Au dix-neuvième siècle, ils organisaient déjà une assurance chômage avant la lettre en créant des classes syndicales, financées à l'origine à l'aide des cotisations, puis par des subsides communaux. C'était le début du régime de sécurité sociale que nous connaissons aujourd'hui. Il s'agit du fondement de notre modèle de bien-être, qui a fait notre grandeur. Le collectif en fonction de l'individuel et inversement.

Notre solidarité nous rend plus forts. Elle signifie que nous nous occupons tous les uns des autres. Elle lie l'intérêt individuel à l'intérêt collectif. Le « je » devient « nous » et le « nous » devient « je ». Dans une société solidaire, personne ne se retrouve seul.

La FGTB Métal souhaite que la solidarité soit le véritable dénominateur commun. Tout le monde doit être imprégné d'un sentiment fondamental de solidarité.