BON
à SAVOIR

Quels sont vos droits généraux en tant que salarié en Belgique, en dépit du secteur où vous êtes actif ?

 

Le repos de maternité

En tant que future maman, vous avez droit à un repos de maternité. Le repos de maternité dure 15 semaines réparties en 2 périodes :

• Le repos prénatal : 6 semaines

Une semaine du repos de maternité au moins doit être prise avant la date d'accouchement présumée. Les 5 semaines restantes peuvent être utilisées comme repos postnatal. Attention : cela ne vaut pas pour tous les jours de repos prénatal. Les jours de travail et de chômage et les jours de congé légaux entre autres peuvent être reportés. Les jours de maladie ne le peuvent pas en principe.

• Repos postnatal : 9 semaines

Le repos postnatal débute en principe le jour de l'accouchement et dure 9 semaines. Si la travailleuse accouche un jour où elle a déjà commencé à travailler, le repos postnatal débute le jour qui suit l'accouchement. Le repos postnatal peut être prolongé par la partie du repos prénatal qui peut être reportée. Si, après la 9e semaine, la travailleuse peut prolonger l'interruption de travail d'au moins 2 semaines, les 2 dernières semaines de la période de repos postnatal peuvent, à sa demande, être transformées en jours de congé de repos postnatal. Ces jours de congé doivent être pris dans les 8 semaines suivant la reprise du travail.

Le congé prophylactique

Vous pouvez prendre un congé prophylactique si vous allaitez ou si, pendant ou après la grossesse, vous ne pouvez plus travaillez, ou du moins plus au poste où vous travaillez habituellement, pour des raisons de santé.

Si vous exercez alors temporairement un autre emploi, l'employeur doit vous payer le salaire prévu pour ce travail. En cas de différence salariale, le salaire de la fonction temporaire est majoré d'une indemnité.
Pour une suspension du contrat de travail pour congé prophylactique, vous n'avez droit à aucune salaire. Vous recevez une indemnité de 90 % de votre salaire brut plafonné. Les deux indemnités sont à charge de la mutualité.

Pauses d'allaitement

Chaque travailleuse a droit à des pauses d'allaitement (CNT-CCT n°80). En tant que travailleuse, vous avez le droit de suspendre votre contrat de travail pour allaiter votre enfant et/ou tirer votre lait jusqu'à 9 mois après la naissance. La durée des pauses dépend des heures de travail prestées : une pause d'une demi-heure pour une prestation de 4 heures ou plus par jour; deux pauses d'une demi-heure chacune qu'elle peut prendre en 1 ou en 2 fois durant la journée pour une prestation journalière d'au moins 7,5 heures. Le nombre de pauses que vous prenez est illimité.

Pour ces heures ou demi-heures de pause d'allaitement, vous recevez une allocation de 82 % de votre rémunération brute qui aurait été due pour les pauses. Cette allocation est à charge de la mutualité.

sidebar2

sidebar3